En passant

Un planning de ministre

Quand on devient maman, le temps se modifie. Il se raccourcit, se tord, se défait, se remet en place. Il suit une courbe qu’on ne connait pas, qu’on ne comprend pas, sans pouvoir l’arrêter. En tout cas, c’est bien ce que j’ai ressenti et ce que je ressens encore.

Parce qu’avoir un bébé, c’est accepter d’avoir un petit être qui ne dépend que de soi, qui ne peut rien faire tout seul. Et donc accepter de ne plus avoir de temps pour soi les premières semaines (mois ?).

Continuer la lecture